Guide : transférer un blog WordPress sur un VPS

Préambule

Pendant très longtemps, on n’avait que deux choix quand on voulait héberger un site : acheter ou louer son propre serveur, ou utiliser une offre d’hébergement mutualisé. La première solution est plus souple, mais aussi beaucoup plus coûteuse et complexe. La deuxième est moins chère, mais souvent plus contraignante et généralement moins performante.

168925884_d8cefb7e4f_o.jpg
Des serveurs dédiés (Photo Tim Dorr — CC BY-SA 2.0)

Depuis quelques années, une troisième voie s’est formée avec les VPS, les « Virtual Private Servers », des serveurs dédiés virtuels en français. C’est un serveur dédié, dans le sens où vous gardez un contrôle total sur l’installation, du système d’exploitation (Linux en général) au moteur qui alimentera le site. Mais il est virtuel, puisque chaque VPS ne correspond pas à une machine physique : c’est ce qui explique que le coût est bien plus faible. Alors qu’un serveur dédié coûte en général plusieurs dizaine d’euros par mois au minimum, un VPS est facturé moins de 5 € pour les premières offres.
Ces offres sont si bon marché, qu’elles concurrencent même les offres mutualisées, traditionnellement les moins chères de toutes. C’est pourquoi héberger son blog sur un VPS peut être si intéressant. Néanmoins, c’est aussi plus exigeant, puisqu’il faut gérer le serveur à l’aide d’un terminal : même si on peut installer une interface d’administration, comme cPanel, il faut en général payer un supplément, et on perd le plus gros intérêt des serveurs virtuels, à savoir leur performance.

Pour autant, héberger un blog WordPress sur un VPS n’est pas si compliqué que cela en a l’air. Surtout en s’aidant d’un outil comme ServerPilot, un assistant qui vient configurer le VPS et surtout à le maintenir en état de marche. Une fois configuré, le serveur est maintenu à jour et sécurisé, avec la bonne configuration pour éviter les hacks. Une fois le transfert du blog terminé, vous aurez normalement la même charge de travail qu’avec un hébergement.

Lire la suite « Guide : transférer un blog WordPress sur un VPS »

Publicités

Tester les performances d’un hébergeur avec WP Performance Tester

Si vous cherchez le meilleur hébergeur pour votre blog ou site sous WordPress, il y a un grand nombre de critères à prendre en compte évidemment, mais la performance du serveur est essentielle. Sans cela, le site sera lent à la base et les erreurs risquent de se multiplier dès lors que le nombre de visiteurs augmente. Pour connaître les performances d’un hébergeur, on peut se référer à des guides, comme ceux très bien réalisés de Review Signal, mais tous ces tests comparatifs ont un défaut : ils ne sont pas exhaustifs.

review-signal

Pour prendre mon exemple, j’avais besoin de trouver un nouvel hébergeur après un an passé chez SiteGround. Ce dernier a une offre excellente sur le plan technique, un support disponible et compétent, bref, c’est un excellent choix… quand on en a les moyens. La meilleure offre en hébergement mutualisé coûte près de 30 € par mois, beaucoup plus que ce que je pouvais me permettre pour ce blog que je devais transférer.

Cela fait longtemps que je voulais essayer les VPS, ces serveurs virtuels qui offrent la souplesse d’un serveur dédié, mais avec un peu moins de puissance, plus de souplesse et surtout un prix bien plus intéressant. Sur ce marché, le leader est DigitalOcean qui propose des offres à partir de 5 $ HT par mois, soit moins de 5,5 € par mois environ avec la TVA. C’est une offre bien connue, mais j’étais aussi intéressé par les VPS d’OVH qui ne sont dans aucun comparatif alors qu’ils sont moins chers et plus performants sur le papier.

ovh-vps

Pour 3,5 € environ par mois, on dispose d’un serveur virtuel a priori beaucoup plus puissant que le modèle de base de Digital Ocean. Et a priori, un serveur largement assez puissant pour un blog comme le mien, avec peu de trafic quotidien. Je voulais en avoir le cœur net et c’est précisément pour cette raison que je voulais tester les performances de chaque hébergeur avant de me décider.

Lire la suite « Tester les performances d’un hébergeur avec WP Performance Tester »